NewsWorksSoftwareTextBioContact
background image

Workshop – La spatialisation sonore

2015-09-13

Imgworkspat

Comming Tuesday I’m contributing to a workshop at LABRI.

 

http://scrime.labri.fr/blog/workshop-la-spatialisation-sonore/

Ce mardi 15 septembre de 14h à 18h au LaBRI, en salle Hémicyclia aura lieu un workshop consacré à la spatialisation.

Ce premier workshop de l’année débute par une thématique qui prend de l’importance dans les arts et la recherche sonores, la spatialisation. Deux intervenants viendront présenter leur travaux respectifs sous deux angles différents et complémentaires. Tout d’abord Trond Lossius, artiste-développeur norvégien en résidence actuellement au SCRIME, puis Sylvain Marchand, enseignant-chercheur à l’IUT informatique de l’Université de la Rochelle. Autant destiné aux connaisseurs qu’aux curieux, cet après-midi permettra de mettre à jour cette technique aussi bien utile en concert électroacoustique, qu’en sonification de phénomènes nanoscopiques.

 

Trond Lossius

Lors de ce workshop, Trond Lossius parlera de son utilisation d’enregistrements sonores de terrain (field recording) en surround pour des installations sonores. La présentation traitera de ses questions et intérêts esthétiques, et sa fascination pour l’écoute attentive des paysages sonores courants des banlieues. Il partagera également son expérience dans le développement de méthodes de travail efficaces concernant l’enregistrement de terrain et la reproduction de ceux-ci, ainsi que sa recherche constante de la manière avec laquelle ce type de prises de son peut être utilisé comme matériau maléable dans des circonstances artistiques et compositionnelles. Cela inclus une présentation d’outils de spatialisation développés en Max et Jamoma, ainsi que l’ « Ambisonic Tookit for Reaper », une collection de plugins pour encoder, décoder et transformer de manière spatiale des sons ambisoniques dans Reaper. De plus, l’artiste norvégien exposera des documents à propos de ses installations et de ses projets récents. Il sera possible d’écouter certains de ses field recordings reproduit sur un dispositif de 16 haut-parleurs installé en salle Hémicyclia où il est en résidence.

 

Sylvain Marchand – « Techniques de spatialisation et musique électroacoustique »

En organisant les sons au sein d’une pièce, le musicien joue avec des paramètres musicaux. La hauteur, la durée et l’intensité sont les paramètres notés classiquement sur une partition. Le timbre et la mise en espace (ou spatialisation) sont plus complexes. On pourrait ainsi croire que leur étude et leur utilisation sont très récentes, or il n’en est rien. En effet, la spatialisation est attestée pour la première fois au XVIe siècle dans la basilique Saint-Marc de Venise. Ensuite, Jean-Sébastien Bach l’utilisera pour en 1729 pour la Passion selon Saint Matthieu en faisant dialoguer deux choeurs. La spatialisation permet d’éviter l’écoute classique frontale (interprètes devant le public) et statique (sources sonores immobiles). Les résultats des travaux scientifiques en perception de l’espace et spatialisation au XXe siècle se retrouvent naturellement dans les oeuvres pionnières de compositeurs de musique électroacoustique. En fait, seulement 2 haut-parleurs suffisent pour spatialiser le son de manière parfaite pour un unique auditeur (2 oreilles), en utilisant les techniques binaurale (écoute au casque) ou transaurale. Mais pour un auditoire plus nombreux, il est nécessaire de multiplier le nombre de haut-parleurs, sur lesquels le son peut être réparti par diverses techniques (VBAP, HOA, WFS, etc.). Cet exposé à vocation arts et sciences présentera un bref historique de la spatialisation sonore, et fera une introduction à ces techniques de spatialisation, en les illustrant par des exemples sonores [ce dernier point sous réserve d’avoir un système octophonique, et un ingénieur du son assistant pour re-router les 8 voies si nécessaires.].

Up

comments powered by Disqus

 
 
 

Creative Commons License Licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 Norway License. Web site hosted by BEK.